Conseil de Conception #6 – Des réservoirs à prédateurs pour quadriller les cultures !

Conseil de conception 6 - Réservoirs à prédateurs

Des réservoirs à prédateurs pour quadriller les cultures !

Pour protéger des cultures avec le moins d’énergie possible, on peut se reposer sur les réservoirs à prédateurs ! Le principe est simple : pour une culture donnée, on identifie ses ravageurs potentiels. On identifie ensuite les prédateurs naturels de ces ravageurs qu’on cherche à attirer avec le réservoir adapté, en prenant en compte son aire d’action ! Par exemple, pour protéger les choux de leurs pucerons, on installera une bande fleurie qui attirera leurs prédateurs : les syrphes ! Ceux-ci ayant une action importante jusqu’à 50m autour de la bande, on limitera la culture des choux dans cette aire, ou on multipliera au contraire les bandes fleuries. Ce principe est utilisable contextuellement avec de nombreux réservoirs à prédateurs : bandes enherbées, mares, haies, trognes etc, selon les cultures !

Source :

COLLEY M. R., LUNA J. M., Relative Attractiveness of Potential Beneficial Insectary Plants to Aphidophagous Hoverflies (Diptera: Syrphidae) [en ligne], Environmental Entomology, 01/10/2000 [consulté le 20/08/2018], disponible sur : https://academic.oup.com/ee/article-abstract/29/5/1054/345876

Pour citer ce document :

BEN BELAÏD S., Des réservoirs à prédateurs pour quadriller les cultures ! [en ligne], Chez le Père Magraine, 22/08/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/conseil-de-conception-6-reservoirs-a-predateurs-quadriller-cultures/

 

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *