La Gazette du Père Magraine N°15 – Abeilles sauvages : de la distance pour les préserver

Gazette Père Magraine n°15 - Abeilles sauvages _ tenir la distance pour les préserver

Abeilles sauvages : de la distance pour les préserver

L’introduction d’abeilles domestiques conduit à une diminution en nombre et en diversité des abeilles sauvages présentes dans un écosystème. M. Henry et G. Rodet ont cherché à mesurer le rayon d’emprise des ruchers et à évaluer la nature de cette compétition dans un espace naturel protégé. Entre 600 et 900 m autour du rucher, les abeilles sauvages récoltent moitié moins de nectar et sont 55% moins abondantes que les abeilles domestiques ! Et ce n’est pas tout… Ils constatent que les abeilles domestiques qui butinent dans un rayon de 1100 à 1200 m autour de la ruche récoltent 44% moins de nectar et 36% moins de pollen que celles qui butinent en dehors de cette limite, ce qui pourrait impacter les rendements en miel ! Ainsi, la notion d’emprise apicole développée dans ce rapport d’étude pourrait permettre de réguler l’effet de compétition induit, en maintenant un certain nombre d’écosystèmes sans ruchers, par exemple !

Sources :

 

Pour citer ce document :

JEAN S., Abeilles sauvages : de la distance pour les préserver [en ligne], Chez le Père Magraine, 14/11/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/gazette-pere-magraine-n15-abeilles-sauvages-de-distance-preserver/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *