La Gazette du Père Magraine N°18 : Des légumineuses pour moins d’intrants ?

Gazette Père Magraine n°18 - Fabacées et couverts vivants

Des légumineuses pour moins d’intrants ?

En France, près d’1/5e des émissions de gaz à effet de serre sont dues au secteur agricole, notamment par son utilisation d’intrants azotés : un des enjeux majeurs est donc de réduire la quantité appliquée. Une équipe de chercheurs a ainsi testé les effets de l’introduction de légumineuses (pois d’été et d’hiver) sur l’empreinte carbone d’un système à trois rotations, avec ou sans couverts vivants (vesce, avoine, moutarde blanche). Fixant l’azote atmosphérique, les légumineuses permettent effectivement de faire baisser les besoins en intrants azotés, donc les émissions de gaz à effet de serre dues à leur utilisation ! Mais elles réduisent aussi la quantité de carbone organique du sol, ce qui peut nuire à son bon fonctionnement. Les couverts vivants introduits entre les rotations, restitués au sol, vont permettre d’atténuer cette perte. Autrement dit, introduire des légumineuses dans son système de culture implique de compenser les pertes de carbone disponible dans le sol ! 

Source :

PLAZA-BONILLA D., NOGUE-SERRA I., RAFAILLAC D. (et al), “Carbon footprint of cropping systems with grain legumes and cover crops: a case-study in SW France” [en ligne], 01/11/2018 [consulté le 12/03/2019], disponible sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0308521X18302257

Pour citer ce document :

JEAN S., Des légumineuses pour moins d’intrants ? [en ligne], Chez le Père Magraine, 13/03/2019 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/gazette-pere-magraine-n18-legumineuses-dintrants

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *