Graine de Sciences N° 1 – L’endozoochorie

Graine de Sciences - Endozoochorie

L’endozoochorie

Pour conquérir des territoires éloignés, certaines espèces végétales (comme le caroubier, Seratonia Siliqua) ont mis au point une tactique étonnante, l’endozoochorie : leurs graines ne germent qu’après avoir été digérées ! Le tégument (la “coque”) de ces semences, extrêmement rigide, empêche l’eau de pénétrer et de déclencher la germination. Seul un passage dans les sucs digestifs très acides de certains animaux permet de ramollir cette barrière ! L’intérêt pour les espèces ayant choisi l’endozoochorie est simple : les animaux, se déplaçant durant leur digestion, vont servir de moyen de transport pour les graines ingurgitées, qui auront l’assurance d’être semées à bonne distance de leur plante mère ! Mais ce n’est pas tout : les excréments qui les contiennent permettent aux graines de disposer d’une source de nutriments non-négligeable pour les premières étapes de leur croissance…

 

Source :

Contributeurs de Wikipédia, Zoochorie, Wikipédia [consulté le 26 juin 2017], disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoochorie

 

Pour citer ce document :

BEN BELAÏD S., L’endozoochorie [en ligne], Chez le Père Magraine, 15/11/2017, 24/04/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/graine-de-sciences-n-1-l-endozoochorie/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *