Graine de Sciences N°14 – Des mares temporaires pour une biodiversité permanente

Graine de Sciences 14 mares temporaires

Des mares temporaires pour une biodiversité permanente

Les mares permanentes sont connues pour leur remarquable concentration en biodiversité, pourtant, elles sont rares en région aride et même en région tempérée. En France, beaucoup des mares comptabilisées passent par un cycle de remplissage et d’assèchement. Un problème ? Pas vraiment ! Le fonctionnement différent des mares dites temporaires entraîne une biodiversité différente ! De nombreuses espèces, végétales comme animales, s’y sont adaptées, élaborant diverses stratégies (cycle de vie court, ou capacité des individus ou des œufs et des graines à entrer en dormance ou à se réhydrater). Il existe même des espèces, comme les Triops (en voie de disparition), dépendantes du cycle remplissage / assèchement ! Les mares temporaires forment ainsi des écosystèmes complets et particuliers, à promouvoir autant que les mares permanentes !

Source :

Contributeurs de Wikipédia, Eaux temporaires [en ligne], Wikipédia, 03/04/2009, 05/01/2018 [consulté le 02/04/2018], disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Eaux_temporaires

Pour citer ce document :

BEN BELAÏD S., Des mares temporaires pour une biodiversité permanente [en ligne], Chez le Père Magraine, 04/04/208, 24/04/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/graine-de-sciences-n14-mares-temporaires-biodiversite-permanente/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *