Graine de Sciences N°15 – Les virevoltants : à la conquête du Far West

Graine de Sciences 15 virevoltants

Les virevoltants : à la conquête du Far West

Les cowboys ne sont pas les seules icônes du western ! Tout le monde a en tête les fameuses boules de végétaux secs qui traversent le paysage, portées par le vent. Appelées « virevoltants », elles évoquent l’aridité et la désolation alors qu’elles sont un astucieux moyen de dispersion et de multiplication en conditions désertiques ! Certaines espèces des milieux arides (Salsola, Kochia) produisent des tiges ramifiées qui sèchent en automne et se détachent de la racine ! Elles sont alors entraînées par le vent sur de longues distances, dispersant au passage jusqu’à 250 000 graines. Ce type de dispersion est appelé « anémogéochorie », (l’anémochorie étant la dispersion par le vent et le préfixe -géo précisant que cela se produit au ras du sol). Cette dissémination étonnante ne se rencontre pas que dans les déserts des Etats Unis, se retrouvant dans les dunes littorales ou encore dans les steppes de Russie.

Source :

Contributeurs à Wikipédia, Virevoltant [en ligne], Wikipédia, 25/06/2009, 30/03/2018, [consulté le 10/04/2018], disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Virevoltant

Pour citer ce document :

PRUVOST G., Les virevoltants : à la conquête du Far West [en ligne], Chez le Père Magraine, 11/04/2018, 24/04/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/graine-de-sciences-n15-virevoltants-a-conquete-far-west/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *