Graine de Sciences N°2 – La crypto-banque de graines

Graine de Sciences 2 - Crypto-banque de graines

La crypto-banque de graines

Les humains et autres animaux ne sont pas les seuls à collecter les semences : le sol, dans ce domaine, surpasse tout le monde ! Année après année, il emmagasine des semences non-germées, qui pourront alors le repeupler en cas de perturbation majeure (incendies, traitements chimiques etc). C’est le mécanisme au coeur de la résilience des écosystèmes ! Les plantes sauvages sont celles qui profitent le plus de ce service de stockage sur mesure : leurs semences, généralement plus coriaces que celles des plantes cultivées, prennent du temps pour germer, ce qui leur donne l’opportunité d’être enfouies durant leur dormance et de rejoindre le coffre-fort… parfois jusqu’à 1600 ans avant de germer, comme c’est le cas du Chénopode blanc !

Source :

Contributeurs de Wikipédia, Banque de graines du sol [en ligne], Wikipédia, l’encyclopédie libre, 14/01/2017 [Consulté le 25/07/2017], disponible sur : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Banque_de_graines_du_sol&oldid=133635497

Pour citer ce document :

BEN BELAÏD S., La crypto-banque de graines [en ligne], Chez le Père Magraine, 19/11/2017, 24/04/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/graine-de-sciences-n2-crypto-banque-de-graines/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *