Graine d’Histoire N°4 – Le ver de terre, animal sacré de Cléopâtre

Graine d'Histoire 4 - ver de terre de Cléopâtre

Le ver de terre, animal sacré de Cléopâtre

Le rôle primordial du ver de terre pour les sols est aujourd’hui communément admis. C’est pourtant en Egypte antique que les premières mesures de protection du ver de terre virent le jour ! En effet, en remerciement de son rôle dans la fertilité des terres du Nil, Cléopâtre, reine d’Egypte, décréta le ver de terre animal sacré, lui donnant un statut proche de celui d’une divinité. Ainsi reconnus, les vers de terre devaient être vénérés et protégés par l’ensemble des sujets. Il fut interdit à quiconque de les toucher – même aux paysans ! – ou de les emporter hors du royaume, sous peine de mort ! La considération du ver de terre était telle que des prêtres furent même affectés à temps plein à son étude, avec comme objectif de percer les secrets de leur fonctionnement !

Sources :

MEDANY M., YAHIAN E., Vermiculture in Egypt: Current development and Future Potential, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Bureau régional du nord-est, Caire, 2011, 88 p., p. 3.

BLANCHART E. (et al.), « Perception et popularité des vers de terre avant et après Darwin », in Etude et gestion des sols, vol. 12, 2, 2005, p. 145-152.

Pour citer ce document :

JEAN S., Le ver de terre, animal sacré de Cléopâtre [en ligne], Chez le Père Magraine, 26/11/2017, 24/04/2018 [consulté le XX/XX/XXXX], disponible sur : https://chezleperemagraine.com/blog/graine-dhistoire-n4-ver-de-terre-animal-sacre-de-cleopatre/

Pour partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *